Concert FOALS Trabendo

Concert FOALS au Trabendo

J’ai enfin cette place de concert tant attendue pour aller voir FOALS au Trabendo!!!

A l’occasion de la sortie de leur nouvel album « Total Life forever » (accouchement dans la douleur…), le groupe originaire d’Oxford, entame une longue tournée européenne.
Grâce à leur premier album « Antidotes », une véritable claque musicale pour moi, les jeunes poulains, bien que souvent comparés à Bloc Party, imposent leur marque sonore avec un style bien particulier : Un mélange d’indie-rock, de math rock et de ska dans une atmosphère « chaotique » et « brouillon » (au très bon sens du terme).Le nouvel album restera-t-il dans ces sillages ou nous réservera t il des surprises ?

Le Trabendo

 

Le Trabendo est plein à craquer, mon impatience est à son comble. Le show commence de façon relativement calme avec le morceau, « Electric Bloom » (Antidotes) mais dès la deuxième chanson, « Cassius » (du même album), la salle prend feu avec une explosion de riffs répétitifs et de percussions galopantes. Le rythme « dance-core » endiablé ou le synthé fusionne totalement avec la guitare se poursuit et rend la fosse complètement folle (et ce pendant tout le concert…).

Le groupe va ainsi alterner des morceaux de l’ancien et du nouvel album (avec tout de même une prédominance de l’ancien….). Les quelques morceaux présentés de Total Life forever (trop peu à mon goût) semblent plus variés, plus complexes mais aussi un peu plus calmes que sur le premier album. Les enchaînements sont plus doux, moins frénétiques sans pour autant perdre leur signature sonore. « Spanish Sahara », qui commence par une lente et douce introduction avant de monter en puissance de façon aérienne et planante, est tout simplement sublime ! Quoi qu’il en soit, le quintet reste fidèle à lui même en envoyant un son intense et énergique tout en gardant cette fameuse touche « brouillon ».

Yannis Philippakis, le leader, chanteur et guitariste du groupe, à la voix sensible et puissante, est déchaîné. Avec sa guitare serrée contre la poitrine par une bandoulière trop courte, il occupe non seulement la scène entière mais n’hésite pas à faire le tour la salle tout en continuant à gratter frenetiquement et «à la geek» son instrument. D’un point de vue scénique, on ne voit que lui ! Les autres, bien qu’apportant un support vocal continu, restent dans l’ombre. Cette image de Yannis qui, portée par la foule, continue à jouer sur sa guitare le très beau morceau « The French Open » restera gravée dans ma mémoire.

Pour résumer, un concert de très haut niveau qui me conforte dans l’idée que FOALS est un très grand groupe.

Seul bémol: j’ai trouvé toutefois le show un peu trop court avec ses 50 min (rappel compris) et reste un peu sur ma faim quant au second album. Je n’ai qu’une hâte : les revoir à Rock en seine cet été et savourer à nouveau un moment de pur bonheur !

Concerts de Rock
Concert Antony and the Johnsons – Nuits de Fourvière (Lyon)