Concert Temper Trap Trabendo

Concert THE TEMPER TRAP au Trabendo

Nous voila au Trabendo pour le concert des Temper Trap, le groupe d’indie pop rock australien qu’on ne présente plus avec notamment ses succès Sweet Dispositions et Science of fear.
Le concert démarre avec une introduction surprenante : Une explosion de grosses guitares et de percussions lourdes qui glissent sans transition sur la mélodieuse et mélancolique chanson : Rest. C’est justement cette chanson Rest qui m’a fait découvrir il y’a un an le fameux album Conditions qui a débarqué sur les ondes françaises l’été dernier. Le groupe va ainsi nous emmener en balade à travers l’univers riche, mélodique et, aérien de cet album ou chaque morceau est unique.
On passe alors avec grand plaisir des passages énergiques à coup de riffs gras et martellés et de percussions rapides de Fader (ma préférée…) ou Drum Song à des arrangements plus longs, plus profonds qui donnent cette sensation d’espace comme sur Soldier On et Fools en passant par les accords cristallins et scintillant du fameux Sweet Dispositions.
Le tout est porté par la voix unique, sublime (les mots me manquent ….) de Dougy Mandagi. Cette voix haut perchée, limpide et puissante est sans doute la marque de fabrique du groupe. La qualité médiocre du son dans la salle ce soir là n’a pas suffit à gacher le plaisir procuré par la puissance, et la clareté de cette voix qui semble jaillir de ce petit corps avec tant de facilité.
Scéniquement parlant, le quatuor de Melbourne adopte naturellement une attidue élégante, sereine et presque pudique, tout en cohérence avec leur son.
Pour conclure, j’ai passé un très bon moment grâce aux Temper Trap et je sors leur concert définitivement conquise par leur talent et leur univers ou l’influence de U2 et de Radiohead est évidente. Je regrette quand même la mauvaise qualité de son dans la salle ce soir là et le fait que le concert n’ai duré en tout et pour tout que 50 min

Concerts de Rock
Concert Antony and the Johnsons – Nuits de Fourvière (Lyon)